Arroser votre jardin avec les oyas : une approche éco-responsable et efficace

Origine et utilisation des oyas dans différentes cultures à travers le monde

Bien que son origine demeure entourée de mystère, l’agronome Fan Shenzhi (1) de la dynastie des Han en ancienne Chine figure parmi les premiers à avoir évoqué cette technique d’irrigation.

On rapporte également que les Romains recouraient à cette méthode, utilisant des jarres pour cultiver leurs terres, il y a plus de 2000 ans. Par la suite, cette technique ancestrale s’est répandue sur plusieurs continents, notamment en Afrique et en Asie, où elle a évolué pour devenir une pratique traditionnelle d’irrigation agricole.

Oyas présents dans un jardin

Aujourd’hui, bien que les technologies modernes aient fait leur entrée dans l’agriculture, les oyas continuent de faire parler d’eux, témoignant de leur adaptabilité et de leur efficacité intemporelle.

Leur utilisation est répandue dans les jardins biologiques, où ils incarnent avant tout un retour aux pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.

Fonctionnement : Comment les oyas distribuent l’eau aux racines des plantes ? 

Le principe est simple : un pot en argile est enterré et rempli d’eau jusqu’à son col, permettant ainsi d’irriguer les plantes disposées autour. Grâce à ses parois poreuses, le pot libère progressivement l’eau, qui est alors absorbée par les racines des plantes environnantes.

En somme, l’oya agit comme un régulateur d’humidité naturel, libérant l’eau tel un papier absorbant ou une éponge. Même en l’absence de racines, il assure l’humidification du sol lorsqu’il est très sec. En revanche, quand le sol est déjà humide, les plantes peuvent trouver leur eau ailleurs. Ce qui permet de conserver la réserve dans l’oya.

Arroser votre jardin avec les oyas offre également un avantage non négligeable, celui de réduire le risque d’éclatement des fruits lors de fortes pluies. Bien sûr, pour bénéficier de ces avantages, il est essentiel de veiller à ce que l’oya soit régulièrement rempli en eau.

Arroser votre jardin avec les oyas : quels sont les avantages ?

Les oyas se révèlent être bien plus qu’une simple méthode d’irrigation. Ce sont des alliés précieux pour tout jardinier soucieux de l’environnement et de la santé de ses plantes. La preuve en deux points : 

Ils permettent de réaliser des économies d’eau

Comparé aux méthodes traditionnelles d’irrigation qui arrosent souvent les feuilles aussi bien que les racines, arroser votre jardin avec les oyas est une approche ciblée et efficace. 

Avec ce système, l’eau est distribuée directement aux racines, là où elle est le plus indispensable, évitant ainsi le gaspillage et les pertes dues à l’évaporation. C’est un ballet aquatique subtil, où chaque plante reçoit sa part sans extravagance, et où chaque jardinier devient un conservateur de la précieuse ressource qu’est l’eau.

Ils contribuent à la fertilisation naturelle

Les oyas ne font pas qu’arroser. Ils nourrissent également. Grâce à leur conception intelligente, les nutriments contenus dans l’eau sont libérés de façon progressive, ce qui entraîne une fertilisation naturelle aux plantes. 

Les oyas pour fertiliser son jardin

A l’image des chefs cuisiniers dosant soigneusement chaque ingrédient, les oyas apportent aux racines un festin nutritif régulier, favorisant une croissance vigoureuse et une santé florissante.

Plus besoin de produits chimiques ou d’engrais artificiels, arroser votre jardin avec les oyas suffit pour fournir une alimentation équilibrée et naturelle pour vos cultures.

Comment intégrer efficacement les oyas dans votre jardin ?

Pour une utilisation saisonnière, les oyas peuvent être installés au début de la saison de plantation des légumes et retirés à l’approche de l’automne. Cela garantit un arrosage régulier et plus efficace pendant la période de croissance des cultures. 

Rappelons que les oyas répondent aux besoins en eau de toutes les plantes, quel que soit leur environnement de croissance.

  • Pour commencer, enfouissez l’oya au cœur de votre jardin, entouré de vos plantes, et versez-y de l’eau. 
  • N’attendez pas que l’oya soit complètement sec pour le réapprovisionner. Selon sa taille et les conditions climatiques, il peut nécessiter un remplissage toutes les 4 à 10 jours.
  • Positionnez judicieusement vos oyas au centre de vos cultures pour une irrigation optimale. Un oya de 2,5 litres, par exemple, est adapté pour environ 4 plants de légumes, tandis qu’un arbre peut nécessiter un à trois oyas de 5 litres chacun.

Comment fabriquer vos propres oyas ?

Vous avez le choix entre deux options : 

La première : avec un seul pot

C’est la méthode la plus simple et elle consiste à utiliser un unique pot en argile, un bouchon en liège et une soucoupe. Bouchez le trou de drainage du pot à l’aide du bouchon en liège en le laissant dépasser légèrement. Enfouissez l’oya dans le sol et remplissez-le d’eau, puis couvrez-le avec une soucoupe plus large pour limiter l’évaporation et empêcher la prolifération de moustiques.

La seconde : avec deux pots

Ici, vous utilisez deux pots en terre cuite, l’un légèrement plus petit que l’autre. Bouchez le trou de drainage du pot le plus grand avec du ciment-colle. Puis placez le pot plus petit à l’envers sur le premier et joignez-les solidement. Appliquez du ciment-colle ou de la colle à carrelage pour créer un joint étanche, puis laissez sécher pendant 24 heures.

Remplissez le réservoir en passant par le trou de drainage du dessus. Vous pouvez également recouvrir votre oya d’un carreau. Cela aidera à prévenir la formation de moustiques.

Conseils pratiques pour garder vos oyas propres et fonctionnels tout au long de la saison 

Pour qu’il soit bénéfique à votre espace vert, l’oya doit être positionné à une distance appropriée de la plante à arroser, idéalement à moins de 30 cm, voire moins pour les plantes de petite taille. L’espace entre les plantes et l’oya dépend de la vigueur de leurs racines. 

Pour ce qui est de savoir s’il faut planter à l’intérieur de l’oya, la réponse est non. L’oya doit être enterré jusqu’au niveau du col et rempli d’eau, donc aucun substrat ne doit être ajouté à l’intérieur. Les plantes doivent plutôt être placées autour de l’oya.

Arroser votre jardin avec les oyas : comment les disposer

À l’intérieur de la maison, chaque pot devrait être équipé d’un oya adapté et dans ce cas de figure, utilisez de préférence un modèle à piquer. Ces oyas possèdent une surface vernie sur le dessus et sont munis d’une partie non vernie en argile à partir de laquelle l’eau suinte. 

Il est déconseillé d’ajouter de l’engrais liquide, même dilué, dans votre oya. Cela risquerait d’endommager la matière de l’oya et de bloquer les pores. Il en est de même pour les engrais solides sous forme de bâtonnets ou de granulés. Ils ont tendance à se dissoudre moins efficacement en l’absence d’un arrosage abondant du substrat.

À quelle fréquence faut-il remplir les oyas ?

La fréquence de remplissage des oyas dépend de divers facteurs et doit être ajustée en conséquence. Plusieurs autres paramètres entrent en jeu comme : 

  • La texture du sol,
  • Les températures extrêmes, la force du vent, 
  • Et l’exposition au soleil. 

Pour répondre à notre question, il est recommandé de remplir chaque oya au moins deux fois par semaine, en été. Dans les régions au sol argileux et au climat tempéré, un remplissage hebdomadaire peut suffire, surtout si le sol est bien paillé. En revanche, dans les zones au sol sableux et non paillé, si vous choisissez d’arroser votre jardin avec les oyas ils devront être remplis jusqu’à deux ou trois fois par semaine si une couverture de paillis est utilisée. 

N’oubliez pas que l’oya doit rester constamment humide pour assurer un arrosage efficient. Il ne faut pas laisser le fond se dessécher ou se vider complètement.

Combien de temps vos oyas vont-ils durer ?

En général, un oya peut tenir plusieurs années, mais il nécessite un certain entretien pour assurer sa longévité. Vous devez maintenir l’intérieur de l’oya aussi propre que possible, d’où l’importance de son bouchon. Si vous remarquez qu’il devient sale ou obstrué, intervenez en procédant à un nettoyage en profondeur. On vous explique comment faire : 

1. Déterrez délicatement l’oya, en arrosant préalablement autour pour assouplir la terre.

2. Rincez l’oya avec une quantité abondante d’eau pour éliminer la terre collée.

3. Inclinez l’oya et servez-vous d’un jet d’eau, voire d’un nettoyeur haute pression, pour désinfecter l’intérieur.

4. Appliquez du vinaigre ménager sur l’intérieur (et éventuellement l’extérieur) de l’oya pendant une à deux heures.

5. Laissez sécher complètement l’oya et nettoyez les éventuels résidus restants.

Si nécessaire, utilisez une brosse métallique pour retirer les dépôts tenaces. Il convient de souligner que l’oya ne peut pas être nettoyé sur place car il serait impossible de rincer le vinaigre, ce qui pourrait endommager les racines des plantes.

Quelles plantes associer aux oyas ? 

Les oyas peuvent être utilisés avec une variété de fruits et légumes estivaux tels que les tomates, les aubergines, les poivrons, les courgettes et les concombres. 

Les arbustes, les plantes grimpantes et même les arbres peuvent aussi profiter de cette méthode d’irrigation. La seule exception concerne les bulbes à fleurs, qui généralement n’ont pas besoin d’un arrosage régulier, et qui peuvent même être sensibles à un excès d’humidité.

Plantes d'intérieur

Toutefois, il est recommandé de se renseigner attentivement sur les types de végétaux adaptés à l’irrigation par Olla avant de se lancer dans cette méthode d’arrosage.

Par ailleurs, pour certaines variétés de plantes très gourmandes en eau, les oyas enterrés peuvent ne pas suffire, pendant les périodes de forte chaleur. Il faut les compléter par un arrosage manuel régulier, surtout en plein été.

Où trouver des oyas abordables ? 

Vous pouvez les trouver non seulement dans des catalogues spécialisés, mais aussi lors de foires aux plantes et dans certaines jardineries. Certains modèles, ornés de gravures, émaillés ou proposés dans différentes couleurs, sont de véritables œuvres d’art !

En cherchant en ligne, il se peut que vous tombiez sur des articles à prix abordable, mais gardez à l’esprit que la qualité peut varier. Il existe une différence significative entre un oya de qualité supérieure, fait de terre cuite poreuse et durable dans le temps, et un produit de moindre qualité. 

Pour conclure

Sources :

Detentejardin.com : Comment utiliser les oyas pour l’arrosage ?

Lefigaro.fr : Qu’est-ce qu’un oya, ce système d’irrigation ancestral qui revient à la mode ?

Wepot.ch : Arrosage avec des Oyas : 7 conseils pour vos plantations !

La Newsletter de Oliceo : 1 email par mois

En rapport... et autres articles

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte ci-dessous

Retrouver son mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse électronique pour réinitialiser votre mot de passe.