Réduire son empreinte écologique : 6 actions simples à adopter d’urgence

1. Opter pour un mode de déplacement plus respectueux de l’environnement

Pourquoi ne pas repenser son mode de transport pour commencer ?  Pour ceux qui possèdent une voiture, moins la conduire est la solution idéale. Sans voiture, vous réduisez déjà votre impact jusqu’à 20 %.

Vous pouvez marcher ou pédaler jusqu’à votre destination. Zéro émission de carbone et un coup de pouce pour votre santé car vous faites de l’exercice.

A Smiling Woman Riding a Bicycle in the City
Photo by Blue Bird PEXEL

Si vous résidez dans une métropole, profitez du réseau de transports en commun pour voyager sans tracas. Le covoiturage est l’autre option disponible si vous ne pouvez pas vous passer de vos trajets en voiture. L’un de vos voisins de bureau ou un collègue du bureau habite près de chez vous ? Alors c’est l’occasion de mutualiser les trajets.

C’est non seulement écologique, mais c’est aussi une excellente façon de créer des liens sociaux tout en économisant.

2. Transformer son habitat en oasis écologique

Les appareils que nous avons l’habitude d’avoir chez nous (aspirateur, réfrigérateur, etc.) sont très souvent gourmands en énergie et, de ce fait, ont un impact considérable sur l’environnement. Il est plus judicieux d’opter pour des alternatives économes en énergie si l’on veut réduire son empreinte écologique. 

Mais ça ne s’arrête pas là ! Les murs et plafonds de nos maisons doivent être bien isolés pour maintenir une température optimale sans gaspiller d’énergie.

gray and white throw pillows on gray couch
Photo by Hayffield L PEXEL

Si l’on souhaite agrandir son espace de vie, les extensions en bois ou encore les studios de jardin sur pilotis sont les meilleures options. Non seulement ils renforcent l’isolation de la maison principale, mais ils répondent également aux normes écologiques les plus strictes.

Contrairement aux extensions en béton, ces constructions légères préservent la perméabilité du sol et offrent un impact carbone minimal. Pour les meubles, ceux fabriqués de manière durable, achetés d’occasion ou même recyclés, ont la priorité. 

3. Maîtriser son empreinte énergétique avec des habitudes éco-responsables

Selon le groupe d’experts sur l’évolution du climat des Nations Unies, nous avons seulement 12 ans pour agir. Ce qui nous montre l’urgence d’avoir les bonnes habitudes dès maintenant pour contribuer, à notre échelle, à la lutte contre le changement climatique. 

  • Débrancher ses appareils électroniques lorsqu’ils ne sont pas utilisés (téléviseurs, smartphones ou ordinateurs). 
  • Faire sécher naturellement ses vêtements plutôt que d’utiliser des sèche-linge énergivores. 
  • Dégivrer régulièrement son congélateur ou son réfrigérateur pour maintenir son efficacité énergétique. 

Réduire, réutiliser, recycler ! Ne jetez rien qui puisse avoir une seconde vie. Le recyclage et la réutilisation sont essentiels pour réduire la quantité de déchets envoyés en décharge. 

4. Revoir ses habitudes alimentaires pour réduire son empreinte écologique

Privilégier l’agriculture biologique à faibles intrants est une action qui contribue à minimiser l’utilisation d’engrais et de pesticides, et donc l’impact énergétique. 

Optons pour le local en nous ravitaillant sur les marchés de producteurs locaux, une option souvent plus abordable que les supermarchés géants.

Fini les emballages inutiles, choisissons plutôt des options recyclables. Évitons les aliments transformés, non seulement ils sont gourmands en ressources mais aussi moins sains.

Planifions nos repas, c’est un geste qui permet de diminuer le gaspillage alimentaire et notre impact environnemental.

5. Combattre la pollution plastique avec une approche minimaliste

Les déchets plastiques constituent une menace pour notre planète, mettant des siècles à se dégrader. Chaque année, près de 800 milliards de sacs plastiques sont abandonnés dans la nature, prenant jusqu’à 450 ans pour se désintégrer.

Pour inverser cette tendance, rien de mieux que les achats responsables.

Close-Up Photo of Plastic Bottle
Photo by Catherine Sheila PEXEL

Privilégions les produits sans emballages. Utilisons des bocaux en verre pour stocker nos provisions. 

Lors de nos courses, évitons les sacs jetables, les pailles ou les bouteilles en plastique quand ils nous sont proposés. Chaque petit geste compte dans cette bataille pour un avenir plus durable et plus propre.

6.Réduire notre consommation d’eau 

Les projections estiment que d’ici 2080, notre demande en eau doublera. Alors, il est de notre devoir de prendre des mesures dès maintenant pour préserver cette ressource vitale et enseigner aux générations futures l’importance de sa conservation.

Voici quelques conseils simples pour réduire notre empreinte hydrique : 

  • Opter pour de l’eau du robinet filtrée plutôt que des bouteilles en plastique,
  • Privilégier les douches aux bains, 
  • Arrêter l’eau pendant qu’on se brosse les dents qu’on se lave les mains, 
  • Favoriser l’utilisation du lave-vaisselle plutôt que la vaisselle manuelle,
  • Se servir des pommeaux de douche à faible débit, et collecter l’eau de pluie pour arroser ses plantes.

Ces changements vous font économiser sur le long terme et contribuent à réduire son empreinte écologique.

Questions fréquemment posées sur l’empreinte écologique

Qu’est-ce que l’empreinte écologique ?

L’empreinte écologique évalue la pression exercée par les activités humaines sur la nature. Elle est calculée en hectares globaux (hag) et prend en compte plusieurs catégories : l’empreinte carbone, l’empreinte alimentaire, l’empreinte de logement et l’empreinte des biens et services.  Vous pouvez la calculer en vous rendant sur le footprintcalculator.org

Pourquoi est-il important de réduire son empreinte écologique ?

En réduisant notre empreinte écologique, nous préservons les ressources naturelles, aidons à limiter le réchauffement climatique, à protéger la biodiversité et à assurer une bonne qualité de vie pour les générations futures

Quels sont les principaux facteurs contribuant à une empreinte écologique élevée ?

La consommation énergétique (notamment les énergies fossiles), la production de déchets, l’alimentation (particulièrement la viande et les produits laitiers), les déplacements (voitures, avions) et la consommation de certains biens et services (vêtements, électronique, etc.).

Comment l’alimentation impacte-t-elle l’empreinte écologique ?

L’alimentation a un impact significatif, notamment la production de viande et de produits laitiers qui sont très gourmands en ressources et générateurs de gaz à effet de serre. Opter pour une alimentation plus végétale, locale et de saison peut considérablement réduire son empreinte écologique

Quels sont les impacts environnementaux de la production de déchets et comment les réduire ?

La production de déchets contribue à la pollution des sols et des eaux, à l’émission de gaz à effet de serre lors de l’incinération, et à l’enfouissement des déchets non recyclables. Pour réduire ces déchets, nous devons adopter une approche zéro déchet, éviter les plastiques à usage unique. 

Le mot de la fin

Sources :

Ecological Footprint: Best Ways to Reduce it

14 Ways to reduce your ecological footprint

Comment réduire son empreinte écologique

PUBLICITÉ

La Newsletter de Oliceo : 1 email par mois

Newsletter

En rapport... et autres articles

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte ci-dessous

Retrouver son mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse électronique pour réinitialiser votre mot de passe.